1988

 

J'ai 10 ans ("je sais qu'c'est pas vrai mais j'ai 10 ans, si tu m'crois pas, t'var ta gueule à la récré"). C'est l'automne, et il fait déjà presque noir quand le téléphone sonne. "Papa a eu un accident".

Un mec lui a coupé la route alors qu'il rentrait du boulot. 600 Ténéré vs Nevada Break, forcément, la Ténéré ne fait pas le poids (enfin, la Nevada n'a pas survécu non plus d'ailleurs, pliée à l'équerre). Heureusement la Ténéré est déjà un engin assez haut donc mon père a fait un vol plané par dessus au lieu de s'encastrer dedans. Comme Superman. Mais avec moins de panache à l'atterrissage :op

Ma mère nous emmène sur les lieux ma sœur et moi, pas le choix, pas moyen de joindre mes grands-parents pour qu'ils nous gardent (pas de portables à l'époque) ; et pour cause, ils sont sur place aussi, ils sont arrivés sur les lieux moins de 5 minutes après. Je ne me souviens pas de grand-chose, sauf qu'il faisait nuit avec juste l'éclairage des gyro des pompiers, et que je voulais péter la gueule du mec qui avait fait ça. Je ne me souviens pas d'avoir vu la voiture ou la moto, ils avaient déjà dû être dégagés pour rétablir la circulation, et mon père était déjà entre les mains du SAMU.


La Ténéré sur un petit avant / après

Bilan pour mon père à son atterrissage sur le flanc droit, une clavicule et un fémur de pétés, et un bout de rotule qui est resté quelque part sur la route et qu'on a jamais retrouvé (il doit encore y être, si ça se trouve ^^). Des mois d'hosto puis de rééducation, pour au final plus d'un an d'arrêt de travail (et un changement de poste à la clef parce que plus possible de tenir la station debout 8h d'affilé. Au moins sur ça il y a été gagnant ^^).
Ca ne sera pas sa dernière gamelle, mais ça sera sa plus grave. Et ce n'est pas ça qui l'a refroidi, je me souviens qu'il marchait encore à béquilles lorsqu'il a racheté une nouvelle bécane :op (une BMW K100 LT)

 

Le pire dans tout ça, c'est que je n'ai même pas pu blâmer "ce gros abruti de caisseux", le soleil était bas sur l'horizon et l'a ébloui, et il y avait une voiture devant mon père, il a vu la voiture, pas la moto (mais bon, c'est de sa faute, il n'avait pas son brassard réfléchissant de 150 cm², c'est pour ça ^^).
Toujours est-il que ce jour-là, s'il n'avait pas été faire le plein en sortant du boulot, ça ne serait pas arrivé. S'il n'avait pas rencontré une copine en faisant le plein avec qui il avait discuté 5 minutes, ça ne serait pas arrivé. S'il avait roulé ne serait-ce que 5 km/h plus vite ou 5 km/h moins vite sur la longueur du trajet, ça ne serait pas arrivé. Si, si, si. Je crois que c'est à cet âge-là que j'ai pris conscience de ce qu'on appelle, au choix, le destin ou la fatalité. Si c'est dit qu'on doit se planter, on se plantera et on ne pourra rien faire contre et il ne sert à rien de blâmer untel ou untel et d'exiger des tas de lois inutiles pour que "plus jamais ça". C'est la faute à pas d'bol et c'est tout.

Oui oui, j'avais 10 ans ^^

 

 

 

1992 (ou alentours) - Des débuts... heu... débutants